Pourquoi faire appel à un courtier pour acheter son bien immobilier ?

Courtier dans l'immobilierPour acheter un bien immobilier le passage devant une banque est une étape obligatoire hormis si vous disposez du montant global de l’achat en trésorerie.
Et même si ce sont les établissements financiers qui accordent les prêts immobiliers, sésame de votre projet, il est tout à fait possible de s’adresser à un courtier plutôt qu’à votre conseiller financier pour trouver le prêt adapté à votre situation financière et familiale.

Qu’est-ce-que le métier de courtier en immobilier ?

Le courtier en immobilier est un intermédiaire chargé d’obtenir les meilleures conditions de prêts des établissements bancaires.

On trouve sur le marché des réseaux de courtiers comme Cafpi ou Immoprêt, des courtiers en ligne comme Meilleurtaux ou Empruntis ou encore des courtiers indépendants.

Le courtier accompagne le futur acquéreur dans ses démarches juridiques jusqu’à la signature du prêt immobilier et de l’acte de vente. Il va procéder à un véritable travail de négociation avec les banques afin d’obtenir les conditions favorables pour son client.
Le point de départ de la négociation est la grille de taux applicables par les banques en fonction des durées d’emprunt et du profil de l’emprunteur.

Les avantages du recours à un courtier en immobilier

Un gain de temps appréciable

Passer par un courtier évite la valse des rendez-vous avec les banques, qui sont à la fois très chronophages et parfois malheureusement inutiles. Le courtier se charge de la comparaison des offres des banques et vous dirigera vers celles qui correspondent le mieux à votre profil financier et à votre projet.

Des tarifs avantageux

Le courtier est un bon client pour les banques à qui il adresse régulièrement des dossiers. Aussi, les bonnes relations qu’il a nouées avec les établissements financiers et le volume des dossiers qu’il apporte aux banques, bénéficient à ses clients.

Des compétences techniques

Le courtier est un professionnel du montage juridique et financier des prêts immobiliers. Redoutable pour accompagner et conseiller les clients qui sont dans des situations peu courantes et devant lesquelles les banques ont plus de réticence.
Ainsi, si votre situation personnelle et professionnelle est un peu atypique (CDD, intérim, intermittent …) le courtier saura vous conseiller au mieux et vous épauler efficacement dans vos démarches. ll se fera l’avocat de votre projet.

Un coût raisonnable

On pense à tort que recourir au service d’un courtier en immobilier coûte cher. Or, il n’en est rien.

Sachez que les frais de courtage sont encadrés par la loi qui autorise plusieurs modes de rémunération.

  • Rémunération en frais de courtage : à la charge du client, ils sont en moyenne compris entre 900 et 1500 euros pour l’ensemble de l’opération immobilière.
  • Rémunération par une commission réglée par la banque. Il s’agit là d’une commission calculée en fonction du volume d’affaires apporté par le professionnel.

Il arrive parfois que les frais de dossier de la banque soient tout simplement inclus dans les frais de courtage.

Bon à savoir : les articles L322-2 du Code de la consommation et L519-6 du code monétaire et financier
mentionnent clairement qu’aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier,
avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

A lire ensuite