Fonctionnement du prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire, aussi appelé crédit hypothécaire, est un prêt bancaire garanti par un bien immobilier. L’emprunteur est le propriétaire du bien. Ce prêt est exigé par les banques dès que le dossier de l’emprunteur fait apparaître des risques de défaillance. Côté emprunteur, il permet d’obtenir des liquidités aisément.

Modalités de fonctionnement du prêt hypothécaire

Dans le cadre d’une hypothèque, l’établissement prêteur assure sa créance par une garantie sur le bien immobilier. Cela lui permet, en cas de non-paiement du prêt, de saisir le bien concerné, le mettre en vente aux enchères et de s’assurer du règlement de sa créance.

Le prêt hypothécaire peut porter sur un ou plusieurs biens immobiliers et concerne les biens dans l’ancien et le neuf, destiné à la résidence principale ou non… En bref, aucune exigence portant sur le bien n’est requise.

Il concerne chaque individu, particulier ou professionnel, et s’apparente à un prêt classique. L’existence d’une hypothèque sur un bien figure dans l’état hypothécaire rattaché à ce même bien.

L’hypothèque n’a aucune incidence sur les modalités du prêt, qui s’adapte à la situation du propriétaire, de la même façon qu’un prêt sans garantie hypothécaire.

Bon à savoir : en présence d’un prêt hypothécaire, le propriétaire reste libre de vendre son bien comme il l’entend. Non seulement la banque bénéficie d’un droit de préférence, le plaçant au premier rang des créanciers mais également d’un droit de suite qui lui permet, si le prêt n’est pas payé intégralement, d’obtenir la mise en vente du bien entre quelques mains où il se trouve.

Si le propriétaire souhaite vendre son bien hypothéqué, deux solutions : le remboursement anticipé du crédit ou le transfert de l’hypothèque sur un nouveau bien.

A noter : lorsque le prêt est remboursé, l’hypothèque reste inscrite une année supplémentaire.

On pense souvent que le prêt hypothécaire est forcément adossé à un projet immobilier, ce qui est faux. En effet, une hypothèque peut garantir un crédit à la consommation, un achat de véhicule, la réalisation de travaux ou même encore être adossé à une opération de rachat de crédit.

Les avantages du crédit hypothécaire

Le crédit hypothécaire, même s’il effraie encore beaucoup, offre pourtant de nombreux avantages qu’il convient de ne pas négliger :

  • La présence d’une hypothèque rassure les établissements bancaires plus enclins à prêter des sommes importantes. Le crédit hypothécaire est l’allié des investissements immobiliers de grande ampleur.
  • La durée de remboursement est parfois plus longue qu’un prêt classique (entre 5 et 35 ans)
  • Ce type de prêt est accessible à toute personne et il est gage de sécurité pour le propriétaire et la banque. Les personnes âgées privées de prêt immobilier traditionnel peuvent avoir recours au prêt hypothécaire pour l’achat d’un bien immobilier.
  • Il permet d’obtenir des liquidités sans se dessaisir des biens immobiliers en sa possession. Il permet de préserver son patrimoine immobilier.

Face à ces avantages, reste le coût de l’hypothèque à prendre en compte. En effet, le prêt hypothécaire doit obligatoirement être traité par un notaire. Les émoluments de celui-ci, ainsi que les frais de la publicité foncière viennent alourdir le coût global de l’opération.

Bon à savoir : pour bénéficier d’un prêt hypothécaire, il est nécessaire de résider fiscalement en France et d’avoir des revenus déclarés sur le territoire national.

A lire ensuite