Les différentes étapes de l’achat d’un bien immobilier

Étapes pour acheter un bien immobilier

Acheter un bien immobilier est une histoire d’argent, bien entendu mais également de patience tant les procédures relatives à l’acquisition peuvent être longues et complexes.

Dans ce parcours excitant mais qui peut mettre les nerfs à rudes épreuves, vous rencontrerez de nombreux intermédiaires intervenant à chaque étape de la vente que nous vous présentons dans cet article.

 

Étape 1 : Le calcul du budget

Il s’agit là de déterminer le prix maximum que vous pouvez attribuer à la réalisation de votre projet immobilier. Pour ce faire, il va falloir calculer votre capacité d’emprunt.

N’oubliez pas dans vos calculs d’y inclure les frais de notaire ainsi que les travaux peut être nécessaires à réaliser dans votre nouveau bien ainsi que les frais de déménagements et d’emménagement.
De nombreux outils de simulation en ligne peuvent vous guider, mais les meilleurs interlocuteurs restent encore les banques et les courtiers en immobilier.

Étape 2 : Trouver le bien

Étape certainement la plus intéressante pour vous mais qui peut-être également très chronophage et parfois déroutante. Pour éviter les mauvaises surprises, déterminez précisément vos besoins, vos contraintes, vos envies et étudiez le marché de vos secteurs de prédilection afin de voir si l’ensemble coïncide.
Sites d’annonces en ligne, agents immobiliers expérimentés, vous avez le choix de vos recherches. Sachez tout de même que le recours à un professionnel peut vous faire gagner un temps précieux et vous éviter pas mal de déconvenues.

Étape 3 : Signature de la promesse de vente ou du compromis de vente

Selon votre situation ainsi que celle du vendeur, vous serez confrontés soit à la signature d’une promesse de vente, soit à celle d’un compromis (plus courant).

  • Le compromis de vente engage le vendeur et l’acheteur et juridiquement, il vaut vente. Toutefois, le futur acheteur dispose d’un droit de rétractation de dix jours qui lui permet de renoncer à son projet. Au-delà de ce délai, si l’une des parties renonce à la transaction, elle s’expose à un recours judiciaire.
  • La promesse unilatérale de vente est plus souple : le vendeur s’engage à vendre son bien à l’acheteur, qui, lui dispose d’une option : conclure la vente ou non. Cette option est généralement de deux à trois mois. Cette durée assure l’exclusivité du bien à l’acheteur, le vendeur ne pouvant proposer à d’autres le bien immobilier concerné.

Dans les deux cas, souvent sont introduites à l’acte des clauses suspensives, comme celles concernant l’octroi du prêt par la banque.

Étape 4 : Obtenir un prêt immobilier

Rendez-vous important : celui avec la banque ! Celle-ci va étudier vos possibilités de remboursement et va vous proposer selon vos revenus et votre projet, des modalités de prêts différents (taux zéro, prêt 1%…).
De nombreux documents seront à fournir comme les relevés bancaires, des papiers d’identités, justificatifs de revenus, d’autres prêts …

Cette étape franchie, il faudra alors patienter pour obtenir l’accord de garantie de la banque, qui assure au prêteur le remboursement du prêt en cas de défaillance.

La garantie peut prendre des formes distinctes :

  • caution solidaire d’un particulier
  • caution fournie par une société de cautionnement
  • caution hypothécaire
  • garantie hypothécaire …

Une fois cet accord reçu, la banque dresse une offre de prêt et un nouveau délai de 10 jours commence à courir pendant lequel l’acheteur peut renoncer.

Étape 5 : Signature devant notaire

C’est au notaire que revient la charge de rassembler l’ensemble des éléments constituant le dossier de vente (actes d’état civil, état hypothécaire, extrait cadastral, dossier d’urbanisme, diagnostic technique…).
Il faut souvent compter un délai de trois mois entre l’obtention de l’accord de la banque et la signature de l’acte définitif durant laquelle les clés sont enfin remise à l’acheteur.

Bienvenue chez vous !

A lire ensuite