A quoi sert un syndic de copropriété ?

Le syndic de copropriété est le chef d’orchestre de la copropriété. Souvent décrié dans la presse et les médias, il est pourtant l’élément indispensable au bon fonctionnement d’un ensemble immobilier. C’est au syndic que reviennent l’administration, la gestion et le suivi des travaux. Mais aussi la mise en œuvre des décisions de l’Assemblé Générale.

Focus sur cet acteur clé dans la vie de nos immeubles.

Quelles sont les missions du syndic de copropriété ?

Les missions du syndic sont très étendues et concernent l’ensemble de l’administration d’un l’immeuble, ainsi que les équipements collectifs associés (ascenseur, parties communes, jardins, terrasses …)

Le syndic agit pour les comptes des copropriétaires qui lui donnent mission à travers les décisions prises lors des assemblées générales. Il veille à la conservation de l’ensemble immobilier, à sa valorisation, à son entretien.

Il est désigné par l’assemblée des copropriétaires à la majorité des voix de tous les copropriétaires ou, s’il recueille au moins un tiers des voix, à la majorité des voix exprimées des copropriétaires présents ou représentés.

Voici quelques unes de ses missions principales :

  • Tenir à jour un registre des copropriétaires et de leurs lots,
  • Veiller à la conservation de l’ensemble de la documentation afférente à la copropriété : procès verbaux des assemblées générales, archives … Il est toutefois possible  de confier cette mission d’archivage à une entreprise tierce,
  • Garantir de la bonne réalisation des travaux nécessaires à l’entretien de l’immeuble. C’est le syndic qui signe les contrats d’entretien de la copropriété et il est chargé de veiller à l’avancement des travaux.
  • Veiller au bon entretient des parties communes
  • Engager et gérer le personnel chargé du fonctionnement de l’immeuble,
  • Convoquer et animer les assemblées générales,
  • Enfin, il est gestionnaire financier puisqu’il établit le budget prévisionnel et les comptes du syndicat des copropriétaires, tout comme les décomptes individuels des charges de chaque copropriétaire,

Bon à savoir : les copropriétaires peuvent choisir d’élire comme syndic l’un des leurs. Dans ce cas, la personne désignée doit obligatoirement ouvrir un compte bancaire séparé au nom du syndicat des copropriétaires. Cette obligation pèse également sur le syndic de copropriété professionnel.

Quels sont les critères requis pour être syndic de copropriété ?

Les compétences du syndic de copropriété sont étendues et ses missions requièrent beaucoup d’investissement, d’implication, de connaissances techniques, financières mais également humaines.

Outre les compétences techniques et financières, un élément indispensable est requis pour prendre en charge la copropriété d’un immeuble. Être en possession d’une carte professionnelle.
Si la carte est délivrée à compter du 1er juillet 2015 elle porte la mention « Syndic de copropriété » et est délivrée par la Chambre de commerce et d’industrie territoriale. Antérieurement, elle était délivrée par la préfecture et portait la mention « gestion immobilière ».

Pour obtenir cette carte, le syndic doit :

  • justifier d’une aptitude professionnelle (par un diplôme et/ou une expérience dans le domaine de l’immobilier)
  • disposer d’une garantie financière suffisante pour couvrir les fonds qu’il détient pour le compte des tiers. Le montant de la garantie minimum est de 110 000 €.
  • bénéficier d’une assurance en responsabilité civile professionnelle le garantissant des conséquences pécuniaires dont il pourrait être tenu responsable dans le cadre de ses activités.
  • prouver qu’il n’est pas frappé d’une incapacité ou d’une interdiction d’exercer la profession.
Commander un pack Réglement de Copropriété facilement et en quelques clics.

A lire ensuite