Combien coûte une hypothèque ?

L’hypothèque est une garantie souvent exigée par les banques auprès desquelles un crédit est sollicité, aussi bien pour acquérir un bien immobilier que pour obtenir des liquidités pour toute autre raison.
Les banques qui veulent prendre le moins de risques possibles dans l’opération, vont alors se protéger par ce dispositif. Celui-ci n’est pas forcément une entrave insurmontable pour l’emprunteur à condition de bien connaître les conséquences de l’hypothèque et d’avoir conscience des risques pris.
En revanche, cette garantie a un coût non négligeable, à la charge de l’emprunteur, qu’il convient d’ajouter à l’enveloppe globale de son opération financière.

Hypothèques en ligne vous aide à voir clair dans cette opération.

Pourquoi les banques exigent-elles des hypothèques ?

On dit que les banques ne prêtent qu’aux riches, ce qui n’est pas tout à fait exact. Ce qui intéresse surtout les banques, c’est de limiter les risques et éviter de se trouver face à des clients qui, pour une raison ou une autre, sont en situation de défaillance et ne peuvent plus faire face à leurs échéances.

Pour se prémunir, les banques imposent assurances et garanties. L’une d’elle est l’hypothèque.

Ce dispositif est pour les banques très efficace puisqu’il permet aux établissements prêteurs d’obtenir la saisie et la vente aux enchères des biens immobiliers des emprunteurs défaillants. Dispositif redoutable que les emprunteurs ne peuvent pas toujours éviter.

L’hypothèque est un acte qui a des conséquences très importantes. Aussi, le législateur l’a encadré de mesures strictes. C’est pourquoi l’hypothèque est un acte authentique, obligatoirement rédigé par un notaire et ensuite publié au service de la publicité foncière afin qu’il soit opposable aux tiers, pour lesquels la mesure pourrait avoir des conséquences fortes également.

Ce recours au service des notaires représente un coût non négligeable, tout comme les formalités nécessaires pour finaliser l’opération.

Combien coûte une hypothèque sur une maison ?

Les frais d’hypothèque sont composés de :

  • la taxe de publicité foncière égale à 0,715% du montant total du prêt
  • les frais d’enregistrement auprès du service de la publicité foncière
  • les émoluments du notaire et les frais annexes
  • la TVA
  • la contribution de sécurité immobilière

Ces frais ne se récupèrent pas.

On estime, en moyenne, que les frais d’hypothèque représentent 2% du montant total d’un crédit immobilier. 

Ainsi, pour un bien immobilier de 250 000 €, les frais de l’hypothèque s’élèveront à 1.442 €.

Pour estimer les frais de l’hypothèque si votre banque vous propose cette garantie, il existe des outils de simulation en ligne, entièrement gratuits.
Nous vous conseillons notamment l’outil de calcul des frais d’hypothèques, disponible sur le site de l’ANIL, l’agence nationale pour l’information sur le logement.

Acheter un bien immobilier demande dans la grande majorité des cas, de recourir à un prêt immobilier, souscrit auprès d’un établissement financier. La banque va alors vouloir garantir le paiement de la totalité du prêt et assurer ses arrières. Pour ce faire, elle va exiger une garantie auprès de l’emprunteur. Deux garanties sont souvent exigées : la caution ou l’hypothèque. Lire la suite
Pro

Respect de la confidentialité des renseignements collectés (CNIL)

Taxes incluses

Les tarifs sont en TTC et incluent la TVA à 20% et les taxes fiscales

Sérénité

Prise en charge de vos demandes personnalisées

Rapidité

Traitement de vos commandes dès réception

Paiements sécurisés

Paiements sécurisés par carte bancaire (Stripe) ou par Paypal